PARIS – Compte rendu du Repas Ufologique de Paris du samedi 18 mars 2017

Une soirée très intéressante, avec l’UFO’s NEWS animée par Stéphane Billaud, riches en informations, et une conférence animée par Stéphane Royer qui nous a tenu en haleine avec le « Chevalier noir », que nous vous invitons à découvrir ici même.

Stéphane Royer en action

UFO’S NEWS DE MARS 

ERRATUM : information tronquée comme quoi le chef de la NASA avait été limogé pour avoir proclamé qu’une invasion extraterrestre était imminente : il s’agissait d’un HOAX

CONFERENCE :

INREES – Rencontres extraterrestres : réévaluer notre lien au cosmos Avec Nicolas Dumont et Morvan Salez : Mardi 20 Juin 2017 de 20H00 à 21H45

PUBLICATIONS :

Conférence de Stéphane Royer

Depuis la mission de la NASA STS-88, d’étranges images circulent à travers le mon
de et le Web : celles d’un vaisseau spatial semblant orbiter autour de la Terre. S’agit-il du Chevalier Noir, mythique et mystérieux satellite dont bruissent les milieux ufologiques depuis quelques décennies ? S’agit-il de l’un des 35 millions de débris spatiaux ? D’autre chose ?

Donald KEYHOE

C’est en effet le 13 mai 1954 que le major Donald Keyhoe diffuse l’information à la radio américaine selon laquelle 2 satellites artificiels se trouvent autour de la Terre, croisant notamment en orbite polaire. Or, à cette époque, l’homme n’a pas encore lancé de satellite artificiel. Rappelons que Spoutnik 1, le tout premier satellite artificiel, fut envoyé dans l’espace par les Soviétiques le 4 octobre 1957.

 

Ces « satellites » sont repérés par la base de White Sands (Nouveau-Mexique) comme étant situés à 660 et 960 km et animés d’un mouvement de rotation.

Clyde Tombaugh

Ces informations paraitront ensuite dans les journaux du lendemain, le 14 mai : le San Francisco Examiner, ainsi que le Saint-Louis Post-Dispatch. L’hebdomadaire Aviation Week en parlera également dans sa livraison du 23 aout 1954. Clyde Tombaugh, découvreur de la planète Pluton, en informera un panel de 3000 scientifiques à un congrès de l’American Rocket Society, en janvier 1955. Ces informations, révélées par un certain Franck E. Pagani dans un journal italien (Il Candido), font état d’une influence sur l’attitude des grands dirigeants de ce monde. Si Pagani disparaitra sans laisser de traces peu de temps après, les Américains et les Soviétiques établiront des pourparlers entre mai et juillet 1955. Chaque camp était persuadé que l’autre détenait une arme formidable en orbite !

 

Des signaux de ce satellite seront encore captés en 1957, 1958 et 1960 et sera baptisé « Chevalier Noir ». Un objet qui, pour le directeur du planétarium Adler (USA), Robert L. Johnson, n’est pas régulier ; contrairement à un satellite naturel ou au Spoutnik.

Toutefois, nous savons aujourd’hui que des signaux radio ont été captés bien avant 1954. Que ce soit les travaux de Nikola Tesla (en 1899), un professeur de mathématiques norvégien (Carl Stoermer) en 1927, le hollandais Jurgen Hals, ou les américains Young et Taylor en 1928, tous capteront ces mystérieux signaux irréguliers. Le physicien hollandais, Balthasar Von der Pol analysera des échos de retard. Ces travaux seront repris par le philosophe écossais Duncan Lunan, en 1973 et ses conclusions seront surprenantes : il décodera un message, ainsi qu’une carte de l’étoile double Epsilon Bootis, située dans la constellation du Bouvier. Le message était le suivant :

« Commencer ici.

Notre foyer solaire est Epsilon Bootis.

C’est une étoile double.

Nous vivons sur la 6è de 7 planètes

Venant à partir du soleil qui est le plus grand des deux

Notre 6è planète a une lune.

Notre 4è planète en a trois,

Et notre 1è et 3è planète ont en une chacune.

Notre sonde est dans l’emplacement d’Arcturus,

connue sur nos cartes. »

Or, la carte stellaire ainsi décodée…daterait d’environ 13000 ans !

Et, plus récemment, en 2015, cette histoire du Chevalier Noir a inspiré la publicité d’une marque de soda américaine, dirigée par Jabbar Raisani, sur un scénario de James Frey. Pourquoi cette inspiration ? Quelqu’un veut-il faire passer un message ?

Certains auteurs, notamment des écrivains de science-fiction, captent parfois des « informations », des étrangetés qui semblent se réaliser bien plus tard.

Ainsi en est-il de Philip K. Dick (1928-1982), écrivain américain paranoïaque et auteur de romans adaptés ensuite au cinéma : Blade Runner, Total Recall, Minority Report, A scanner darkly, Paycheck, l’agence ou encore Le maitre du haut-château.

Déjà, en 1975 (7 ans avant sa mort), il relate l’observation de son corps dans la position…dans laquelle il sera trouvé lors d’un accident vasculaire cérébral, qui signera sa fin, en mars 1982.

Plus curieux le concernant, « l’expérience 2-3-1974 » est le début d’une longue série d’expériences insolites qu’il transcrira plus tard dans ses romans (la série « La trilogie divine » et sa préquelle : Radio libre Albemuth) du début des années 1980.

Alors que son fils est très malade, sur une inspiration, Dick dira à sa femme d’emmener leur fils Christopher à l’hôpital car il sait précisément ce qu’il a : « une hernie inguinale droite incurvée, descendue dans le sac scrotal ». Le médecin à l’hôpital confirmera son « diagnostic » et l’opérera afin qu’il s’en sorte. Dick attribue cette information à un rayon de couleur rose reçu en février 1974 et qu’il attribuait à un satellite spatial non humain. C’est dans ses romans « Radio libre Albemuth », la préquelle à la Trilogie divine, et dans « SIVA » qu’il décrit un satellite envoyant de l’information à son héros (qui est clairement une représentation de l’auteur) sauvant son enfant et le monde illusoire dans lequel il se trouve.

Dans « Radio libre Albemuth » (chapitre 16), cet extrait décrit toute l’information captée par l’auteur, et qui rejoint d’autres informations glanées par d’autres chercheurs à travers le monde :

Les informations reçues par Nicholas, le personnage principal, proviennent d’un satellite extraterrestre en orbite autour de la Terre : « …un satellite de communication captif que l’on avait envoyé ici des milliers d’années plus tôt. »

Et bien d’autres extraits de ces deux ouvrages mettent en parallèle les informations liées au Chevalier Noir et ce qu’il croit avoir « imaginé »…

De nombreuses autres personnes allaient décrire une situation similaire comme George van Tassel, l’un des premiers contactés américains, la channel Barbara Marciniak, etc. Comme si certaines personnes captaient, recevaient de l’information venant de l’espace.

Un ufologue français, Jean-Louis Peyrault, affirme même avoir observé ce fameux satellite mystérieux.

Si, à l’heure actuelle, nous ne pouvons donner du crédit à toutes les images circulant sur Internet concernant le Chevalier Noir, force est de constater que les images de la mission STS-88 de la NASA sont des images OFFICIELLES. Le débat portera sur ce qu’elles représentent.

De même, nous ne pouvons balayer du revers de la main l’existence du Chevalier Noir, révélée par des militaires et scientifiques AVANT que nous ne lancions les nôtres. Et Spoutnik 1 a-t-il vu son lancement précipité pour aller observer ce mystérieux satellite artificiel ?

Et les développements fantastiques de ces dernières décennies laissent perplexes : un satellite étranger à notre civilisation qui semblerait nous transmettre de l’information ; du moins à certains d’entre nous…

Le Chevalier Noir semble être l’une des énigmes de l’ufologie qui n’a pas fini de faire parler de lui…

SOURCES :

LIVRES :

  • Black-out sur les soucoupes volantes, de Jimmy Guieu (chapitre 3).
  • Les artefacts impossibles de l’histoire, de Sébastien Denis (chapitre sur le Chevalier Noir).
  • Les romans de la Trilogie Divine, de Philip K. Dick : Radio libre Albemuth, SIVA, L’invasion divine, La transmigration de Timothy Archer.
  • Je suis vivant et vous êtes morts, bibliographie de Dick par Emmanuel Carrère.
  • Ils sont là, de Michel Zirger (chapitre 7).
  • Les messagers de l’aube, de Barbara Marciniak.

VIDEOS & ARTICLES :

Les dossiers de la Nasa sur le Chevalier Noir (version « officielle » de la NASA) : https://www.youtube.com/watch?v=nioXCJm86vw

Le Chevalier Noir (publicité de Pepsi-Co) : https://www.youtube.com/watch?v=iwh9X1WGTYo (anglais)

Nikola Tesla : http://www.nouvelordremondial.cc/2015/07/20/les-messages-extraterrestres-de-nikola-tesla-video/

Epsilon Bootis :

Témoignage : Jean-Louis Peyrault : https://www.youtube.com/watch?v=4EeBgd_u8i0

 

Un grand merci à Stéphane Billaud et à Stéphane Royer .

Didier Boulanger, Responsable du Repas Parisien

Advertisements
Cet article a été publié dans Paris, |info - Agenda|. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s