Paris – Synthèse de la conférence de Stéphane ROYER du 21 novembre 2015

LOGO REPAS UFO PARIS 9 mai 2015

Un grand merci à Stéphane ROYER qui nous propose la synthèse de la conférence qu’il nous offerte sur le thème des Survols des Centrales Nucléaires.

SYNTHESE SUR LE SUJET OVNIs ET NUCLEAIRE

Depuis 1947, le lien entre OVNIs et installations nucléaires semble indissociable.

Une carte montrant l’explosion de la première bombe atomique, Trinity, le 16 juillet 1945, à Alamogordo, au Nouveau-Mexique, souligne la puissance nucléaire et la radioactivité qui s’en est dégagée. Ce n’est donc pas un hasard, si le site de Roswell devint celui du 509è régiment de bombardiers, le premier doté de l’arme atomique ; de même pour les laboratoires de recherche de Los Alamos et d’Alamogordo. Une concentration sur le nucléaire qui aurait pu attirer nos mystérieux visiteurs qui se seraient écrasés sur le site de Roswell, une nuit de début juillet 1947…

Retombées nucléaires bombe Trinity

Et nos mystérieux visiteurs s’intéressent aux installations nucléaires, tant dans le domaine militaire, que dans ses applications civiles. Nous examinerons quelques cas américains et français.

Ainsi, plusieurs bases militaires porteuses de missiles nucléaires seront survolées par des OVNIs. C’est ce que relate, sur la base militaire de Malmstrom, dans le Montana, le 16 mars 1967 , le lieutenant Robert Salas. Alerté par un des gardes, celui-ci observe sur le radar un étrange objet lumineux dont les vitesses et les performances sont sans rapport avec un avion terrestre. Pendant le survol de l’OVNI, plusieurs missiles seront désactivés dans leur silo.

Vidéo sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=EZ-WX0r9ilU

Le 27 octobre 1975, c’est la base militaire de Loring, située dans l’état du Maine, qui est elle aussi survolée par un engin mystérieux, resté non identifié par les militaires témoins de cette observation. La base de Loring concentre des armes atomiques. Le sergent-chef Dennis Louis sera témoin d’un OVNI de couleur rouge. Prévenu, le commandant de la base, qui l’aura préalablement détecté au radar, en sera également témoin.

Vidéo sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=5RsS2LTKd2k

Coté français, la base d’Amakir, dans le désert algérien, sera survolée par un étrange objet à l’issue d’un changement d’ogive nucléaire, en avril 1963. Il en sera de même de la base de Colon-Bechar, dans le sahara, où une base de lancement de fusées était installée. En décembre 1965, un OVNI sera aussi observé au-dessus de la base.

(cf. la conférence vidéo de Thibaut Canuti sur le sujet : https://www.youtube.com/watch?v=NtRMQ0r9ylg)

Un autre cas français de survol plus connu fut raconté par l’ufologue Jimmy Guieu dans son livre « Le monde étrange des contactés », paru en 1986 (republié en 1992 sous le titre : « Nos maîtres les extraterrestres »).

Il y conte comment, ayant reçu de nombreux témoignages de militaires présents sur la base de lanceurs de missiles nucléaires du plateau d’Albion, aujourd’hui désaffectée, il enquêta. Avec d’autres enquêteurs, ils collectèrent de nombreux témoignages d’OVNIs signalés à la suite d’ouverture des silos de missiles, pour maintenance. L’un de ses amis, Marcel Scipion, sera témoin du survol de la base par un énorme engin qui fera descendre des boules lumineuses au-dessus du plateau. Durant l’observation, ses yeux seront irrités (et le resteront jusqu’à 7 ans après l’événement) et les ruches qu’il transportait virent la mort de plusieurs centaines d’abeilles…

Carte géo plateau Albion

Vue aérienne plateau d'Albion

Vue aérienne du Plateau d’Albion

Après plusieurs courriers auprès des autorités politiques de l’époque pour demander l’autorisation d’observer l’apparition d’un OVNI, 24 ou 48 heures après l’ouverture d’un silo de missile, l’affaire restera lettre morte. Sauf si les militaires de l’époque l’ont réalisé pour eux…

Autre installation militaire survolée en France : la base navale de l’ile longue, près de Brest, qui possède des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE). Celle-ci sera survolée de nombreuses fois par des OVNIs, notamment en février 2015 (cf. reportage de France 3 : https://www.youtube.com/watch?v=pctpYw63mhA).

Pour revenir au nucléaire américain, cet épineux problème fit l’objet d’une conférence devant certains membres du parlement américain, le 27 septembre 2010, au National Press Club, à Washington DC. Lors de celle-ci, de nombreux témoins, anciens militaires, témoins ou responsables de la base lors d’un survol d’OVNI, ont rapporté ce qu’ils avaient vus et entendus. Parmi ceux-ci, Robert Salas, l’un des témoins clés de l’affaire de Malmstrom, en 1967.

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=73ZiDEtVms8

L’organisateur de la conférence fut l’ufologue américain Robert Hastings. (cf. son interview : https://www.youtube.com/watch?v=Lz_SRm5PSrE).

Et un anthropologue américain, Donald Johnson, démontra aussi, grâce à des études statistiques, que les zones géographiques comportant des installations nucléaires, militaires comme civiles, recevaient beaucoup plus de visites d’OVNIs que des sites voisins.

Mais les OVNIs ne sont pas seulement intéressés par les installations militaires, comme le prouve de nombreux survols dans le monde d’installations civiles nucléaires.

Ainsi, la centrale d’Indian Point, dans l’Etat de New-York, fut-elle survolée le 12 juillet 1965. Certains font le lien avec le black-out électrique qui eut lieu peu de temps après dans la ville. (cf. vidéo sur ce sujet dans un épisode de la série Alien Files).

Puis, nous avons fait un point sur les centrales nucléaires françaises, survolées en 2014 et 2015. Liste des centrales concernées :

  • Creys-Malville (Isère), le 5 octobre, puis le 3 novembre.
  • Cattenom (Moselle) les 11 octobre et 10 novembre.
  • Le Blayais (Gironde) le 13 octobre.
  • Chooz (Ardennes) le 19 octobre.
  • Gravelines (Nord) 19 octobre.
  • Le site du Bugey (Ain), a été survolé quatre fois entre le 19 octobre et le 6 novembre.
  • Flamanville (Manche) le 31 octobre.
  • Penly (Seine-Maritime) les 31 octobre et 13 novembre.
  • Golfech (Tarn-et-Garonne) les 31 octobre et 12 novembre.
  • Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) le 31 octobre.
  • Dampierre-en- Burly (Loiret) les 31 octobre et 2 novembre.
  • Fessenheim (Haut-Rhin) le 31 octobre.
  • Saint-Alban (Isère) le 5 novembre.
  • Marcoule (Gard) les 6 et 18 novembre.
  • La centrale de Nogent-sur-Seine (Aube) a été la première à être survolée en 2015 : deux drones ont été aperçus au-dessus de ce site qui avait déjà été visité le 19 octobre.

Plusieurs de ces centrales ont été survolées plusieurs fois, comme indiqué par ci-dessus. A noter que la centrale de Creys-Malville est en voie de désaffection. Il n’est pas impossible d’imaginer que les survols ont pour but de se rassurer sur la bonne décontamination du site, sans accident majeur…

Et il est important de rappeler les faits suivants :

  • La France compte 19 centrales nucléaires en activité;
  • 58 réacteurs exploités par EDF;
  • Le survol des centrales est interdit dans un périmètre de 5 km autour des centrales et de 1000 mètres au-dessus;
  • L’espace aérien au-dessus des centrales est surveillé par l’Armée de l’air, dans le cadre d’un protocole avec EDF.
  • Depuis octobre 2014, 17 sites nucléaires français ont été survolés par des « drones ».

Sur cette affaire, voir aussi l’interview du journaliste David Galley, sur France 2, lors du survol des centrales nucléaires françaises par des « drones » : https://www.youtube.com/watch?v=r0WnSGPPZTA

Rappelons que le phénomène n’est pas nouveau car la centrale de Golfech était déjà survolée par un engin triangulaire le 6 octobre 2010, comme un témoin l’a raconté, sous couvert d’anonymat.

OVNI centrales nucléaires2 2014-2015OVNI centrales nucléaires 2014-2015

Pour conclure, citons ces remarques extraites du dernier livre de l’auteur Didier van Cauwelaert (Le nouveau dictionnaire de l’impossible) : … « Le 20 janvier 2015, le directeur de la centrale nucléaire du Blayais, survolée le 13 octobre 2014, s’est montré rassurant devant la presse : « Ici, on n’a pas vu de drones. On a vu un ovni, et il n’y a eu aucun impact sur la sécurité de nos sites » … . Pour une fois, serait-on tenté de dire, quand on apprend dans la même conférence de presse que la centrale du Blayais a connu en 2014 plusieurs incidents et erreurs graves, comme la détection tardive d’un robinet « inétanche » sur un circuit de sauvegarde, la remise sous tension « inappropriée » d’un tableau électrique, ou les « traces de contamination externe au niveau du visage d’un intervenant ». Sachant que ladite centrale, non concernée par la fermeture de réacteurs prévue par la loi de transition énergétique, est repartie pour au moins dix ans, on en viendrait à se demander si les ovnis, non contents de montrer qu’ils désapprouvent nos armes nucléaires, ne souhaiteraient pas attirer notre attention sur les failles sécuritaires et les dangers potentiels de nos installations civiles. »

Et, concernant les centrales civiles : « A Tchernobyl, en 1986, les apparitions d’engins mystérieux signalés par de nombreux témoins, un mois avant l’explosion de la centrale, furent classées sans suite. En revanche, on eut beaucoup de mal à cacher à la population la présence d’un ovni qui, d’après une centaine de survivants, « resta six heures en sustentation au-dessus du quatrième générateur de la centrale ». Celui-là même qui, suite à une erreur humaine, fut détruit par de la vapeur surchauffée. Si l’explosion avait été totale, les 180 tonnes d’uranium enrichi dans le réacteur auraient rayé de la carte la moitié de l’Europe. Des extraterrestres, comme l’ont affirmé certains, ont-ils contribué à réduire la catastrophe à un « simple » souffle thermique ? »

Pour montrer que les OVNIs ne s’intéressent pas qu’aux centrales nucléaires et civiles, un rapport rédigé par certains membres du CNES (Spatial Point Pattern Analysis of the Unidentified Aerial Phenomena in France) montre que nos visiteurs s’intéressent à toute la filière du nucléaire car les sites de stockage de déchets sont aussi observés.

Stéphane ROYER

Publicités
Cet article a été publié dans Paris. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Paris – Synthèse de la conférence de Stéphane ROYER du 21 novembre 2015

  1. Larquet dit :


    Pour infos le lien sur le survol de l’île Longue ne correspond pas au survol du drone ovni du mardi 27 février 2015, mais à une affaire qui remonte au 6 février 2005.
    Ou Thierry Larquet est interviewé par France 3 Bretagne.
    Cdt.

    J'aime

    • chantalduverne0308 dit :

      Bonjour Thierry,
      J’espère que tu vas bien.
      Merci beaucoup pour cette info. Je vais donner cette précision pour le repas de Paris.
      A très bientôt, et passes un excellent week-end.
      Chantal

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s