Bordeaux : C’est vendredi !

N’oubliez-pas, le repas ufologique de Bordeaux, c’est vendredi ! Sera présent Marc St-Germain pour son avant dernière étape de la tournée. Rendez-vous donc au restaurant Franco-Portugais des 5 Chemins, 29 avenue de Magudas – LE HAILLAN (19h00). Pour davantage d’informations, vous pouvez aussi contacter Ludovic au 06.07.30.20.35. N’oubliez-pas, vous pouvez confirmer votre participation sur la page de l’événement, ou bien tout simplement rejoindre la page du repas ufologique de Bordeaux.

Advertisements
Cet article a été publié dans Bordeaux, |info - Agenda|. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bordeaux : C’est vendredi !

  1. (Copie d’un Mail que je viens d’envoyer à BTLV cette nuit, je ne sais pas comment vous joindre les Pièces jointes dont il est question dans ce témoignage et qui l’illustre )

    Bonjour à toute l’équipe,

    je me rapproche de vous afin de porter témoignage d’une observation singulière d’un P.A.N (ou peut-être OVNI ?)
    le samedi 6 juin 2014 à 20h50 TL.

    Avant toutes choses, dois-je peut-être me présenter.

    Pour faire simple (quoique…):

    J’ai 53 ans. J’ai travaillé 9 ans en avionique spatiale chez Thomson avionique (Thalès désormais) dans la branche « radars/missiles et contre-mesures » dans les années 80/89.

    Parallèlement à cela, ma passion pour l’Univers et mes compétences d’amateur (non, non, restez assis !) m’ont conduit à travailler pour l’Institut d’Astrophysique de Paris et l’Observatoire de Paris/Meudon sur 2 projets:

    – Le premier était, pour le compte d’un astrophysicien (qui s’est depuis tourné vers les exoplanètes) de l’Observatoire de Paris/Meudon, un test observationnel de la théorie de la relativité générale d’Einstein consistant à mettre en évidence des mirages gravitationnels (déflexion optique de l’image d’un objet (une galaxie) très lointaine par un autre objet très gravifique (en l’occurrence un Quasar, celui-ci portant le doux nom de PG1115+08, situé à plusieurs milliard d’années lumière du système solaire).
    Ce travail de collaboration amateur/pro s’établissait à l’époque autour de ce qui s’appelait les RCP (Recherche Coopératives sur Programmes) du CNRS.
    Le principe est simple: les théoriciens (astrophysiciens pour ce qui me concerne) sont…des théoriciens…et pas des praticiens et certains tests théoriques nécessitent des observations pointues (avec des photomètres, des spectrographes et autres photomultiplicateurs) sur des instruments qui le sont tout autant. Ces travaux ne peuvent pas toujours être rendus par les astronomes en poste par manque de disponibilité, de moyens financiers et incidemment de temps.
    Il est donc fait appel, dans certains cas, à des « amateurs éclairés » (et disponibles et… à leurs frais) afin de suppléer aux manques de l’astronomie professionnelle…et, ce, surtout en France où l’astronomie est le parent pauvre de la recherche fondamentale nationale.

    Ces observation ont été (dans mon cas sur les mirages gravitationnels) menées au télescope de 1 mètre de diamètre du Pic du Midi en 1985.

    – Un an plus tard je travaillais pour le compte d’un autre astrophysicien (Serge Koutchmy) de l’Institut d’Astrophysique de Paris sur un projet de cinématique des queues de plasma des comètes et en l’occurrence, pour la mission qui m’avait été confiée, sur la comète de Halley. (Mission qui prend, ces jours-ci,une certaine consonance avec la mission Rosetta/Philae).
    La Mission « cinématique du plasma de Halley » était réalisée à l’île de la Réunion.

    Depuis j’ai monté la première école d’astronomie grand public de France en 1989 (en Haute-Provence) qui a fonctionné 10 ans.
    Puis j’ai pris, en 2002/2003, la direction du centre d’interprétation scientifique avec son planétarium rattaché au Radio Observatoire de Nancay (Sologne).
    Depuis, pour des raisons personnelles, j’ai migré vers d’autres cieux professionnels (gestion de l’environnement) tout en ne quittant jamais ma passion pour l’Univers. je donne régulièrement des cours d’astronomie sous forme de stages.

    Soulignons également que, depuis ma prime jeunesse, je suis très mobilisé par les dites « sciences frontières » et plus largement par ce qui mobilise toute l’équipe de BTLV.
    J’aurai bcp à dire en l’espèce, mais ceci est un autre sujet.

    En m’inspirant des techniques de détection, d’analyse et d’imagerie de l’astrophysique, je travaille actuellement personnellement sur un projet consistant à imager dans des longueurs d’ondes très particulières les corps éthériques dans des phases de NDE, coma, …etc.. (ceci pouvant s’appliquer aux manifestions d’énergies spirits). Le protocole expérimental que je suis entrain de mettre en place est directement inspiré de de ceux de l’astrophysique observationnelle. J’aurai l’occasion de vous en parler si cela vous intéresse.

    Tout cela pour vous dire que je sais très bien ce qu’est un « objet » céleste pour avoir (déjà) passé 35 ans à les observer et les étudier et que mon expérience d’avionique m’a permis d’être un petit peu initié à ce que peut représenter un « objet d’avionique », quand bien même suis-je parfaitement conscient que bien des choses nous sont cachées.

    Vous aurez noté ma nature « d’électron libre », je suis qq qui ne supporte pas le formatage.

    Incidemment, il faut avouer que je me demandais pourquoi ayant tant observé et étudié le ciel…je n’étais jamais tombé sur un OVNI, P.A.N…..jusqu’à ce que cela se produise alors que je n’y pensais plus pour ce qui me concerne.

    OBSERVATION P.A.N du 06 juin 2014 à 23 h 50 TL à Castelnau de Médoc (Gironde)

    Remarque: En pièces jointes, les scan des images GOOGLE EARTH que j’ai annotées à la main. Scan de mauvaise qualité chromatique dû à mon imprimante. Ces images Google Earth sont extrêmement pratiques car elles permettent d’avoir une position précise en longitude et latitude des phénomènes concernés.

    Il faut vous dire également que, étant très « sensibilisé » aux phénomènes (en général), j’ai toujours sur moi (dans mon porte feuille et ce depuis 20 ans) un petit réseau de diffraction qui, normalement, doit être sorti lors d’une alerte de ce type, placé devant l’objectif du système de prise de vue afin d’avoir un spectre de l’objet lumineux, lequel spectre est censé nous donner des informations physico-chimiques même de basse résolution, c’est déjà mieux que rien !…Malheureusement, je n’ai, dans l’urgence du phénomène et sa relative rapidité d’observation/apparition, jamais eu le temps de fouiller dans mon blouson pour sortir mon smartphone…et encore moins d’extraire mon porte feuille et son contenu..la surprise est telle, que l’on est véritablement pris de court…et je conduisais sur une chaussée très glissante avec 2 voitures derrière qui n’appréciaient pas mes réactions de conduite en tentant de me mettre sur le côté (fossé).

    SITUATION:

    Je suis de retour d’un gala de danse de ma fille qui s’était déroulé à Saint Laurent/Médoc dans le Médoc, donc, en Gironde.
    Localisation géographique du phénomène: 45°02’15,19″ de latitude nord et 0°47’57,52″ de longitude ouest et à 34 m d’altitude.

    Le temps est très orageux. Il y a eu de très gros orages toute la journée et même juste avant que je prenne la route du retour vers 23 h 30 TL.
    Le sol est trempé. Il y a une brume d’évaporation au dessus de l’asphalte (sur 70 /80 cm de haut). la visibilité est très dégradée au sol et en conduite, mais pas du tout au dessus d’une limite de 2/3 m au dessus du sol. Comme après une belle pluie d’orage, l’atmosphère est « nettoyée ».
    On voit très bien le ciel, quand bien même est-il totalement bouché par les nuages en altitude. vent d’ouest/sud ouest.

    1ère OBSERVATION (VISU):

    je roule à 70 km/h. deux voitures me suivent à qq dizaines de mètres.

    tout ce que je vous décris arrive en même temps ou consécutivement mais dans des laps de temps extrêmement rapprochés:

    je vois au dessus du bois (voir photo 1ère visu) une formation de 8 « objets » lumineux dont les dimensions apparentes sont proches de celles du dessin. La dimension angulaire apparente de l’aire occupée par la totalité du phénomène est de l’ordre de 20 à 30°.
    La couleur des « lumières » unitaires est un espèce de marron orange, couleur indescriptible avec des mots usuels. Couleur totalement inconnu pour moi qui suis pourtant habitué à manipuler les longueurs d’ondes et les couleurs dans l’Univers.
    Il n’y a aucune scintillation des singularités, ce qui est anormale pour des objets aériens sur un ciel très perturbé (vents, mouvement des couches d’air).
    Il n’y a aucune micro vibration comme celles que l’on observe sur les phares d’hélicoptères en vol nocturne.
    Tout est PARFAITEMENT statique au niveau unitaire, mais pas au niveau global sans que je m’en rende compte tout de suite.
    J’ai une « sensation » très particulière que « l’objet » est « habité »…que ce n’est pas qu’un objet, c’est assez indéfinissable comme impression.

    Je me dis lors des premières fractions de secondes qu’ils ont dû installer des antennes gigantesques (bcp !!?) de ré émission ou de radio localisation à Castelnau (je ne suis pas passé ici depuis qq mois). Mais très vite je me rétracte car elles auraient été installées…en plein sur et dans les habitations…

    Et de toutes les façons cela ne ressemble absolument pas à des feux de positions d’antenne pour l’aviation…ni même de feux d’aviation d’ailleurs, encore moins de satellites (ciel bouché) ou de planètes (pour les mêmes raisons, outre le fait que 8 planètes de mêmes (et très fort) éclats au même endroit…c’est bien évidemment impossible !

    En outre le « fond de ciel » qui entoure directement le phénomène semble « différent », de nature différente du ciel « naturel » ce soir là.
    Le noir semble plus noir, plus mat, différent, je ne sais pas le définir.

    Ceci signifie que l’objet qui regroupe ces 8 lumières aurait à la distance angulaire où je le situe, c’est à dire, juste au dessus du village, …la taille du village !… au moins 1 hectare !

    A l’heure de l’observation, il n’y a plus d’orage local. Ce n’est pas de la foudre en boule (trop statique et couleur qui n’a rien à voir). j’ai eu l’occasion de voir la vraie foudre en boule à l’observatoire du Pic du Midi…ça n’a strictement rein à voir.

    Et de toutes les façons, une (des) antenne(s), ou autres objets humains même volants ne vous laissent pas cette impression profonde et instantanée que « c’est » « habité » et que l’on est « observé » (moi par « eux »).

    2e OBSERVATION (VISU)

    Entre le moment où je fais la première visu avant le bois où les lumières arborent une forme d’arc de cercle vertical et la 2e visu au sortir du bois, il s’est peut-être écoulé entre 5 et 10″ (sec), vraisemblablement moins (je roule à 70 km/h en ralentissant).
    A ce moment là la conformation des lumières est passée de l’arc de cercle vertical au polygone avec une dimension angulaire apparente de l’objet qui a…doublée ! sois environ 40° (mes deux mains accolées, doigts écartés, tenues à bout de bras).
    Dimension de 40° qui inclue évidemment la zone « noire » anormale.
    Ceci semble signifier:
    1/ que je me suis approché du phénomène et qu’il est bien au dessus du village.
    2/ que les lumières ont individuellement bougé les unes par rapport aux autres à une vitesse phénoménale et quasi instantanément !

    J’ai à ce moment là, de plus, une impression singulière « qu’ils  » savent que je les observe.

    Pendant tout ce temps, les voitures qui me suivent me klaxonnent et ne semblent pas avoir vu le phénomène. Leur comportement reste dans la norme. En fait, focalisés par mon comportement routier, ils restent très concentrés et préoccupés par ce qui se passe juste devant eux …et pas au dessus du champ de vision routier. Sur le coup cela m’étonne (qu’ils n’aient rien vu). Mais, je sais que j’ai la particularité (qui agace ma compagne) de toujours regarder autour et au dessus de moi en conduisant (j’observe naturellement tout).
    cela n’est visiblement pas le cas de tout le monde.

    Tout cela, m’ayant empêché de récupérer mon smartphone et encore moins mon réseau de diffraction, je me dis que je vais faire le tour du rond point et me garer sur aire aménagée. Dans ce cas je verrai le phénomène « de derrière ».

    Au sortir du rond point, le phénomène est toujours en visu même s’il faut se contorsionner pour le voir. Il s’est écoulé entre 20 et 30  » (sec) depuis la première visu.
    Je n’ai à ce moment là plus de voiture derrière moi, elles m’ont rageusement doublé sur le rond point.
    Je ne réussi à me garer que 1 km plus loin au niveau de la zone commerciale que l’on voit à gauche en haut de l’image aérienne générale.
    …le phénomène n’est plus observable à cet endroit là, pourtant j’ai la zone arrière du phénomène en visu.

    je continu ma route, il me reste 2h de trajet pour rentrer chez moi de l’autre côté de l’estuaire de la Gironde.
    A ce moment là, je reste bouleversé par cette expérience et stupéfait par la difficulté apportée par la surprise, la soudaineté de l’observation et…le manque probant d’efficacité dont on peut faire preuve dans ce type de situation.
    je comprend incidemment pourquoi si peu de photos ou films peuvent être réalisés de ce fait afin d’apporter témoignage.

    J’ai mis plus de 4 mois avant d’en témoigner (auprès de vous donc) en dehors d’un cercle très fermé de personnes (3) pour les mêmes raisons que tout le monde, je l’avoue, la peur du ridicule.
    C’est une « observation de papy » d’OVNI comme dit Bob, mais…c’est toujours ça 😉

    J’apprends peu de temps après qu’un repas Ufologique s’est déroulé le même jour 30 km plus loin sur la même route (Au Taillan ou au Haillan) en direction de Bordeaux…clin d’œil, donc, à cette journée singulière.

    Merci à toute l’équipe pour votre magnifique action au sein de BTLV.

    Cordialement,

    Jean-Louis LEFEVRE

    tél: 06 87 04 21 79

    6bis Guibonnet
    33710 Saint Ciers de Canesse

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s