Repas d’Amay – Interview de Gaétan

Aujourd’hui, c’est Amay qui est au rendez-vous de nos interviews, avec l’organisateur du repas ufologiques de cette ville. Gaétan est aussi le président du R.E.U.B et c’est par les prochaines lignes que nous vous donnons l’occasion de découvrir plus en détail la personne qu’il est dans la vie. Son repas d’ouverture se déroulera le 09 Novembre 2014. Bonne lecture !

Bonjour Gaëtan, qui est-tu dans la vie ?

J’habite à Amay en Belgique où se trouve d’ailleurs le siège de mon association le REUB. Je suis surveillant dans un établissement scolaire et à l’occasion enquêteur pour un service statistique du gouvernement. J’ai donc plusieurs activités professionnelles dont l’ufologie que je considère comme mon deuxième métier, car mon travail ufologique prend une grande partie de mon quotidien et j’ai la chance de compter sur ma compagne qui elle-même est très passionnée et me suit depuis le début notamment sur le terrain d’où notre surnom Mulder et Scully.

Comment est venue ta passion pour l’ufologie ?

En fait, quand ma passion pour les Ovnis m’est arrivée, je ne pensais certainement pas y arriver à ce point ! Un événement est arrivé subitement est cela à bouleverser pas mal de choses pour moi tant dans mon environnement professionnel que familial. Voici comment cela a commencé, dans les années 90 à Bousalle, un midi en été, mon père regardait par la porte vitrée de la cuisine quand il appela tout le monde, nous avions été surpris de voir au-dessus d’un radar militaire situé à quelques kilomètres, un objet en forme de soucoupe blanche stationné au-dessus de ce radar, l’objet y resta un bon moment puis il disparut. Quelque temps plus tard, alors que j’avais environ 12 ans, je fis réveiller par une lueur aveuglante qui est apparue à la fenêtre de ma chambre, c’était un matin, très tôt, je me suis levé pour aller voir à la fenêtre et c’est à ce moment précis que tout à commencer, j’observai durant quelques minutes une sphère orangée en train de faire des manœuvres au-dessus de la forêt voisine pour ensuite prendre de l’altitude et disparaître par son éloignement. J’en parlai à mes parents, mais ceux-ci me disaient « ce n’est rien, ça arrive ! ».

Un jour en regardant des vieilleries dans le grenier, je suis tombé sur un coffre où se trouvait la collection vidéo, bien connue aujourd’hui intitulé « DOSSIERS OVNIS ». J’ai commencé à regarder ces reportages seul dans ma chambre et j’ai été à la fois surpris et émerveillé. Ensuite jusqu’à l’âge de 16 ans, je me suis documenté énormément en gardant cette passion en secret ce qui fut difficile. Ensuite tout s’est enchaîné, à 16 ans j’ai créé la centrale ufo belge, je suis ensuite entré comme enquêteur à l’Areps et au cobeps (ancienne Sobeps) pour enfin arriver à mon association actuelle qui est le REUB ASBL bien active dans le milieu ufologique et j’en suis heureux.

Les repas ufologiques, pourquoi avoir choisit cette association pour ouvrir un repas sur Amay ?

À l’époque où j’étais à l’Areps, une association belge qui œuvre dans la région de Bruxelles, ceux-ci organisaient déjà des repas dans leurs régions, nous avions eu l’idée d’en créer un à Huy, car la région de Liège ne comptait pas de repas à part dans le Hainaut et à Bruxelles de temps en temps. J’ai donc commencé à animer les repas à Huy avec cette association. Ensuite, j’ai décidé avec mon association de reprendre. Après quelques repas, le succès ne fut pas au rendez-vous et le REUB étant en premier lieu un service d’enquête, nous avions décidé d’abandonner et de nous consacrer au travail sur le terrain. Quand le REUB s’est officialisé et que nous avions déménagé à Amay, l’idée de rouvrir un repas à été lancée et j’ai demandé l’avis aux membres de mon association. Nous avons choisi les repas ufologiques, car ayant énormément de travail sur le terrain et au niveau administratif pour nos enquêtes, nous voulions avoir déjà une structure sérieuse et bien établie pour lancer le repas d’Amay. Ce qui explique notre adhésion à l’association qui je trouve fait un travail extraordinaire et les autres responsables diront la même chose, j’en suis sûr !

Parle-nous de tes projets d’avenir concernant le repas d’Amay ?

Nous avons décidé d’ouvrir un repas à Amay pour deux choses, en premier lieu, notre repas a pour but comme les autres, de rassembler des passionnés, témoins et autres acteurs de l’ufologie, mais aussi dans un but d’informations. Car pour une organisation comme la nôtre cela est utile pour nouer des liens. Lors d’un repas, nous essayons toujours d’enrichir les participants par des informations utiles et fiables, car cela est important aujourd’hui et c’est ce que notre organisation se veut de faire pour l’avenir. Des invités étrangers et des sujets intéressants sont au programme et nous mettrons tout en œuvre pour que le REUB et l’association « Les repas ufologiques » gardent toujours cette bonne collaboration !

Que pourrais-tu dire aux lecteurs pour leur donner envie de venir ?

Il faut savoir qu’en Belgique, ils existent beaucoup moins d’associations qu’en France et notamment des services de recherches. Le REUB qui est une organisation déclarée, est très actif en Belgique notamment sur le plan de l’étude du phénomène, j’invite d’ailleurs à prendre connaissance de notre organisation pour ceux qui ne la connaissent pas ou peu. Pour les participants de notre repas c’est un grand avantage puisque ceux-ci ont à faire directement à un centre de recherches. Ce qui au niveau de l’information est plus bénéfique notamment pour la fiabilité des sujets proposés. En d’autres mots, les repas d’amay sont des événements à ne pas manquer pour ceux et celles qui souhaitent être tenu au courant de ce qu’il se passe dans leurs pays au niveau des phénomènes aérospatiaux non identifiés voir d’autres phénomènes inexpliqués puisque le REUB enquête à l’occasion sur des phénomènes paranormaux en Wallonie.

Un mot pour la fin ?

Toutes personnes intéressées par le phénomène OVNI peuvent se joindre à nous pour discuter, échanger ses travaux, etc. Nous comptons sur vous pour faire vivre notre repas ufologique belge. Moi-même et les membres du REUB, remercions chaleureusement Christian Comtesse et toute son équipe pour cette initiative dont l’ufologie à besoin.

Advertisements
Cet article a été publié dans [Archives]. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s