Lyon – Février 2009

Cette seconde soirée « spéciale témoignages » a été, de l’avis général, un vrai succès. Nous avons pu constater encore une fois que le public des Repas Ufologique Lyonnais recherchait au moins trois choses : la parole, l’échange, et l’écoute. La parole, parce que les personnes qui ont fait une observation du phénomène ovni expriment avec force le désir de relater leur observation. L’échange, parce que les témoins veulent partager avec d’autres ce qu’ils ont vu. Ils veulent être entendus, compris, et pouvoir discuter des détails de leur observation. Cette dimension relationnelle entre les personnes est selon nous essentielle. L’écoute, parce que nous sommes tous fascinés par un témoignage de première main, et que nous sommes vivement intéressés par la parole d’une personne qui a vécu une expérience hors du commun. Voilà sans doute les raisons pour lesquelles cette soirée « spéciale témoignages » a été un grand moment pour le public lyonnais, et pourquoi nous allons renouveler l’expérience cette année.

Peut-être faudrait-il suggérer aux responsables des Repas Ufologiques d’organiser au moins une fois par an ce type de soirée.

Deux témoignages ont particulièrement impressionné le public : celui d’un homme qui ayant observé une sorte de boule lumineuse devant son véhicule a vécu un « missing time » étrange, et celui d’une femme qui en compagnie de plusieurs autres témoins ont vu à Charleville Mézières (début 1980) un énorme objet orange, lumineux, ayant la forme d’un ballon de rugby. Ces deux témoignages feront l’objet, par la suite, d’une enquête plus approfondie.

Autre fait intéressant que nous avons remarqué : quand un témoin s’exprime devant un public attentif et curieux, cela génère de nouveaux témoignages. Bien souvent, en effet, les personnes présentes se souviennent d’autres observations d’ovnis qui proviennent de leur entourage. Ainsi, de fil en aiguille, nous sommes amenés à rencontrer d’autres témoins, et nous constatons ainsi que c’est une infime partie des observations qui parviennent jusqu’à nous. Le constat est désolant : de nombreux témoins n’auront jamais l’occasion de s’exprimer, et des observations très intéressantes resteront à jamais inconnues.   

Daniel Robin

Publicités
Cet article, publié dans [Archives], est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s