Grenoble – Octobre 2011

Grenoble accueillant cette année l’Assemblée Générale Ordinaire des Repas Ufologiques, le 23e RUG se tint exceptionnellement un samedi en cette belle journée du 15 octobre 2011. Ce fut l’occasion pour tous de rencontrer quelques ufologues venus des quatre coins de l’Hexagone, ou presque…

Les responsablesde repas Guy Loterre (Paris), Stéphane Dier (Annecy), Jeff Nolan (Metz) et Chris   étaient ainsi présents, accompagnés d’autres passionnés venus pour l’occasion comme Gilles Morel, ancien  journaliste au DL, venu de Savoie, le jeune et vaillant responsable d’ODH-TV Gilles Thomas, de Perpignan, le toujours excellent rédac’chef du fanzine Ufo Log Didier Charnay, de Bourg-en-Bresse ainsi que trois représentants de l’association SCEAU / Archives OVNI venus de Paris ; son Président Jacques Scornaux, acteur incontournable de l’ufologie belge, auteur (avec Christiane Piens) de l’ouvrage A la recherche des OVNI aux éditions Marabout en 1976, son secrétaire général adjoint, Thierry Rocher, initiateur du concept même des repas ufologiques à la fin des années 80 et lui-même partie prenante dans le repas parisien jusqu’en 2010, et son secrétaire général Gilles Durand, chercheur insatiable qui, entre autres, collabora à l’ouvrage collectifOVNI – Vers une anthropologie d’un mythe contemporain paru chez Heimdal en 1993. Ce dernier nous présentera le SCEAU au travers d’un diaporama fort bien troussé comme nous le verrons plus tard.

Vers 20 heures j’entamai ma revue de presse et citai les revues ufologiques LDLN n° 404 et Ufo Log n° 25, les sorties en kiosque Aliens n° 9, Monde inconnu n° 351 et 352, Mondes étranges n°13 ainsi que son hors série n° 3, Nexus n° 76, Science et inexpliqué n° 23, Top secret n° 57 et Ciel & Espace HS n° 18. Plusieurs livres furent aussi présentés : Messages de Stan Romanek, OVNIS et si la terre n’était qu’un jardin d’enfance ? de Jean Casault (qui, curieusement, utilise la même illustration de couverture que OVNIS sur l’Hudson River de Hynek), Ovnis Mensonge d’État de Nicolas Montigiani (réédition de Projet Colorado 2006), OVNIS en France de Georges Metz, Le phénomène OVNI John Michael Greer (qu’il ne faut pas confondre avec Steven Greer) et enfin Comment se comporter face aux extraterrestres ? de Philippe Barraud.

Tout aurait pu se passer de façon idéale si quelques gremlins ne s’étaient pas glissés dans mon organisation, à commencer par les prises électriques habituellement dévolues à l’alimentation du matériel, inopérante, puis ce fut l’informatique elle-même qui nous fit un gros caprice. Enfin, le restaurateur vint s’excuser auprès de moi pour avoir oublié d’informer les cuisines de notre présence ; nous sommes trente-neuf et ils n’ont rien prévu ! Je sais bien qu’il faut être peu pour bien dîner mais quand même !… Nous n’eûmes donc guère le choix – pas de tripes aux papillotes ni de caneton à la russe, heureusement que ces soupers ne manquent pas de pain !  

Bon, fini de rire. Non seulement ils ont oublié de consulter le planning mais en plus le service cafouille et se traîne lamentablement en longueur. L’impatience des convives grandit à vue d’oeil et certaines personnes, excédées, quitteront la salle avant même la conférence ! Il est 21 h 30 et le plat principal étant à peine servi, je demande à Gilles Durand de commencer sa présentation. D’abord rétif, il finira par s’exécuter et débuta son intervention par une présentation de son association.

Le SCEAU/Archives OVNI est une association loi 1901 créée en 1990 qui  a pour objet d’assurer la sauvegarde à long terme du patrimoine ufologique (tous documents écrits, audiovisuels ou électroniques issus de la recherche sur les OVNI). Le SCEAU (acronyme de « Sauvegarde et Conservation des Études et Archives Ufologiques ») est né du  constat que de nombreux documents ufologiques sont régulièrement dispersés, perdus ou détruits au décès des ufologues ou à la dissolution d’un groupe ufologique. Le SCEAU procède, après classement et inventaire détaillé des documents qui lui ont été confiés, à leur dépôt dans des centres d’archives ou dans des bibliothèques publiques. Ces dépôts font l’objet d’un contrat visant à assurer leur pérennité et définissant les conditions de consultation. Le SCEAU a pour déontologie de respecter strictement la volonté du cédant et de ne garder pour lui aucun document original. Par ailleurs leSCEAU n’a aucune position officielle sur la nature des OVNI (les opinions de ses membres à ce propos sont diverses) et a pour principe de ne jeter aucun document, si futile qu’il puisse sembler. (Source : sceau-archives-ovni.org)

Il était déjà 22 heures lorsque Gilles Durand lança son diaporama et entreprit de nous expliquer par l’image quels types de documents étaient recueillis par l’association : livres, monographies, thèses et mémoires, revues, enquêtes, photographies, études et travaux particuliers, courriers, coupures de presse, objets divers, etc. Les nombreux exemples permirent à chacun de bien comprendre l’intérêt de sauvegarder un tel patrimoine mais ce fut aussi pour tous l’occasion de découvrir certains documents rares que l’association avait pu récupérer au fil des ans ; certains s’avèrent résolument fascinants comme ce module en plexiglas dit de « Marjorie Fish » basé sur la « carte des étoiles » montrée à Betty Hill pendant son enlèvement en septembre 1961… Après nous avoir donné quelques chiffres (il y a eu, par exemple, près de 900 associations ufologiques créées en France depuis 1949 !) et fait distribuer quelques dépliants, Gilles Durand conclut son intervention sous les applaudissements. Il se tint prêt à répondre à quelques questions et, vers 23h15 laissa la parole à Christian Comtesse, le Président des RU, qui, profitant du projecteur, nous montra quelques vidéos.

A 23 h 40, la séance fut levée mais plusieurs personnes restèrent un peu pour discuter ou consulter les nombreux documents que le SCEAU avait disposés sur un stand à l’entrée de notre salle.

Je tiens à remercier chaleureusement tous les participants, et particulièrement ceux venus de loin, qui, malgré les imprévus et l’attente, trouvèrent la patience de rester jusqu’au bout et faire de ce 23e RUG un succès de plus. Merci à Gilles Thomas d’avoir filmé notre réunion, et à Thierry Rocher pour avoir suivi et noté « minute par minute » le déroulement de la soirée !

Le prochain repas aura lieu le 1er décembre 2011, au même endroit et à la même heure, en attendant de trouver mieux. Nous recevrons l’orateur Patrice Javel qui nous entretiendra de la vie dans l’univers, sujet non expressément ufologique mais qui, nous en conviendrons tous interpelle tous ceux qui s’intéressent au phénomène ovni…

Publicités
Cet article a été publié dans [Archives]. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s