La réalité des problèmes des Repas Ufologiques

Le dimanche 18 mars 2012.

Notre association est en crise en ce moment. Deux Membre des Repas, celui d’Annecy et celui de Grenoble ont tenté par leurs actions de mettre en péril Les Repas Ufologiques et d’en prendre le pouvoir au détriment des autres Membres qui n’ont pas été consultés et au détriment de la législation. Gérard LEBAT a joué un rôle dans cette affaire que nous n’arrivons pas encore à comprendre.

Historique :

En 2005 j’ai insisté auprès de Gérard pour qu’il demande un nom de domaine pour son site internet alors que j’avais déjà déposé le nom de domaine de mon propre site des « Repas Ufologiques Strasbourgeois ». Lui ne voulait pas.

En 2009 Gérard LEBAT m’a appelé et m’a demandé de prendre la responsabilité des Repas Ufologiques qui était en très mauvaise posture. Je suis allé au front et j’ai relevé les Repas d’une extinction certaine. Gérard annonçait une première fois, son retrait des Repas Ufologiques et de l’Ufologie lors d’un repas à Paris en mettant en avant son état de santé et son éloignement de France. Il n’y a pas eu de condition dans cette reprise, pas d’engagement de ma part sauf celui de poursuivre le travail commencé par lui.

Après avoir passé la crise de 2009 j’ai prévenu Gérard que je voulais protéger les Repas Ufologiques, à l’époque association de fait sans aucune protection, sans pouvoir et sans structure réglementaire. Gérard n’était pas chaud, mais seulement pour des raisons de lourdeurs administratives. Je lui ai répondu que c’était vrai, mais qu’en revanche il ne pourrait plus arriver ce qui c’était passé en 2009.

Dans le même temps, pour lui rendre hommage, je contactais un maximum de personnes ayant connues et appréciées Gérard pour lui constituer un livre d’or avec les courriers et les marques de reconnaissances de ces personnes. Ceux qui ont écrit des messages s’en souviendront. Je lui ai remis ce document, non encore relié, lors d’un Repas Parisien.

Le 7 avril 2010 j’ai convoqué une assemblée constitutive d’association à laquelle était conviée Gérard LEBAT car je me suis toujours obligé à le tenir informé des avancées de mon travail.


Ordre du jour :

-Création de l’association et validation du conseil d’administration.
-Approbation des statuts.
-Désignation des postes (Président, Trésorier, Secrétaire)
-Définir le tarif de la cotisation.

C’est Gérard lui-même qui nous a demandé de rester en charge du site internet, alors qu’il souhaitait se retirer des Repas et qu’il se plaignait du volume de travail que cela représentait. Cette charge comprenait aussi la communication et il l’a aussi acceptée.

Durant les mois qui ont suivit les statuts sont revenu du tribunal à 4 reprises. Il fallait, entre autres, l’ensemble des signatures pour qu’ils soient approuvés.
Le document a fait le tour de France pour que chaque membre du Bureau signe les Statuts et le PV d’assemblée constitutive. Et Gérard LEBAT est aussi signataire de ces documents.

En voici la preuve :

Si Gérard LEBAT n’était pas d’accord, il n’aurait jamais signé ce document.
Cela signifie aussi, avec cette signature, que l’association de fait déjà existante est devenue une association déclarée et donc sa continuité.

Les faits et origine de la crise actuelle :

Nous avons demandé à plusieurs reprises à Gérard, parce qu’il se plaignait souvent de sa fatigue, de nous donner les codes d’accès du site internet, pour l’aider dans son travail de maintenance. Il nous a toujours répondu que ce n’était pas utile, qu’il s’en sortirait avec des excuses plus ou moins solides. Nous lui avons aussi proposé, à plusieurs reprises, à ce que nous lui remboursions les frais d’hébergement de ce site. Comme beaucoup d’entre nous, il a refusé de se faire rembourser, au même titre que j’ai refusé de me faire rembourser les frais d’inscription de l’association au tribunal ou les frais de l’impression de documents ou encore, les frais de poste.

Gérard LEBAT veut se retirer mais il reste quand même.

Depuis la constitution de l’association divers projet ont été discutés :

– La modification du règlement.

En effet, à l’origine, celui-ci présentait des éléments à la limite de la légalité. Il interdisait notamment aux Responsables des Repas de s’exprimer, de donner leurs avis ou encore de présenter leurs idées. Il leur interdisait aussi de faire autre chose que les repas, c’est-à-dire qu’un responsable d’association devait choisir ou son association ou les Repas.

J’ai réussit à imposer quelques modifications en se sens avant le dépôt de ce règlement au tribunal. Aujourd’hui un règlement nouveau est établi et publié dans notre nouveau site internet. Il n’enlève aucunement la moindre partie décrivant la déontologie d’origine des Repas ou les principes de ceux-ci. Il allège simplement certaines interdictions et les menaces de sanctions figurant dans chaque paragraphe ont été réduites en un seul et même article et rendu conforme à la législation locale Alsace/Moselle.

-Paris 2012.

Nous avons tenté d’organiser cette manifestation avec acharnement et détermination, mais le cout des salles, de l’ordre de 27 000 € pour les moins chers, ne pouvait être supporté par notre association. Une salle gratuite peut être trouvée, mais cela implique l’intervention d’un élu local et depuis plus d’un an, ils ne sont pas disponibles en raison des élections du PS d’abord et nationales ensuite. Guy LOTERRE du Repas Parisien a fait ce qu’il a pu en se sens et je l’en remercie.

– Chalons en Champagne en lieu et place de Paris.

Cette ville souhaite nous recevoir pour une manifestation telle que celle qui a été organisée en 2005. Les prix sont bien plus raisonnables et les avantages certains, avec une possibilité d’implication de la municipalité.

Ces projets et bien d’autres encore ont tous fait l’objet d’une opposition farouche de Gérard, nous faisant stagner dans un immobilisme destructeur et nous reléguant a un simple emploi de portiers de salle de réunion. Alors que nous avons un concept sympathique et une structure existante, nous voyons ce concept repris par de nombreuses associations et nos propres repas diminuer chaque jour d’avantage. Nous sommes passés de 28 repas à 16 en 3 ans et demi.

Le simple fait d’avoir modifié le règlement a provoqué un changement de situation qui se répercute par l’ouverture très prochaine de 8 à 9 repas dans toute la France. Libourne, Arcachon, Nice, Nord Isère pour les ouvertures les plus proches.

Des projets mis au placard vont revoir le jour.

C’est tout simplement parce que nous avons décidé de ne plus rester immobile, de ne plus stagner et de refuser ce que nous imposait et nous interdisait Gérard, qu’il a tenté avec l’aide des deux responsables de repas de prendre la main sur une association qui n’était plus la sienne depuis deux ans et dont il a donné son accord pour la création, de vouloir évincer des personnes élues et de dissoudre une association au mépris de toutes les règles.

Aujourd’hui Gérard nous prend en otage et décide de tout bloquer, site internet, comptes divers et pages Facebook. Est ce pour cela qu’il ne nous a jamais donné les codes du site internet ? Pour avoir encore la main sur l’association ? Un moyen de pression ? Répètera t-il cela à l’avenir si la situation ne convient plus ? En dehors du préjudice que cette situation génère au niveau de l’association, qu’en est-il des personnes, nombreuses, qui cherchent à se connecter sur ce site devenu inaccessible. Nous avons en raison de ses agissements retiré a Gérard ses fonction de chargé de mission mais nous ne l’avons pas viré de l’association comme il a été dit. C’est lui qui est parti. Gérard a décidé pour la énième foi de se retirer des Repas Ufologiques et de l’ufologie. Est-ce encore, aujourd’hui, un faux départ ?

Gérard LEBAT vous a donné SA version de son action visant à revenir à la préhistoire pour notre association. Il faut aussi savoir que selon les propres propos de Monsieur Haÿs, ancien responsable du repas de Grenoble, ce dernier était plusieurs jours à Marrakech et c’est comme par hasard depuis ce moment que tout a basculé.

Le site internet et les médias portant le nom de « Repas Ufologiques ».

Dans un premier temps le nom « Les Repas Ufologiques » qui à l’origine était une association de fait et qui est devenu une association déclarée est belle et bien déposé et appartient à l’association du même nom. Vous pouvez tous constater que le logo de notre Association « Les Repas Ufologiques » comporte bien le lien du site internet géré par Gérard LEBAT, et ce logo est aussi déposé au tribunal de Saverne.

Dans le document déposé au Tribunal de Saverne, dans lequel figure la signature et l’approbation de Gérard LEBAT il est mentionné ce qui suit :

« Le réseau des Repas Ufologiques bénéficie pour sa promotion et pour tenir informé ses invités, d’un site Internet, ou une page spécifique est consacrée à chaque Repas. Une nouvelle page est ouverte, chaque fois qu’un repas est ouvert dans une nouvelle ville, cette page est supprimée si le repas d’une ville donnée cesse d’exister, ne fait plus d’activités ou encore ne prévoit aucun programme régulier de Repas ».

Il s’agit bien du site internet géré Gérard.

Et aussi :

« Ce site est mis régulièrement à jour et son responsable s’engage à en faire la promotion afin qu’il soit visité par un maximum de personnes, assurant ainsi au réseau des Repas Ufologiques, une publicité et une information continue des invités. Nous avons eu en septembre 2006, 10 000 visites du site, nous estimons à 5000 visites sur celui du site miroir des Repas Ufologiques Parisiens et à 5000 visites sur les différents sites individuels du réseau des Repas Ufologiques, soit environ 20 000 visites par mois/ 250 000 visites par an ! »

La encore c’est bien du site internet géré par Gérard qu’il s’agit.

Le simple fait que ces mentions figurent dans le document déposé au tribunal et sont approuvé par Gérard, indique que le site internet devient l’élément principal d’informations de notre association et qu’il est cédé de fait à l’association par Gérard LEBAT lui même, signataire du document.

Il est précisé aussi :

« Dans le cadre des reportages filmés et susceptibles d’être publiés sur le web, les Repas Ufologiques ont un site spécifique de diffusion des images vidéo prises lors de certains repas, sur DailyMotion, les participants et intervenants en sont informés et acceptent sans réserve cette diffusion. Les invités présents, les intervenants et conférenciers sont informés de cette règle et compte tenu de leur intervention publique, ils acceptent d’être photographiés ou filmés lors de ce repas, sauf accord contraire écrit établis au préalable ».

Donc, ce compte DailyMotion entre dans le même cadre que le site internet et il appartient de fait à l’association ainsi que tout son contenu.
C’est le cas aussi pour tous les supports indiquant le nom de « Repas Ufologiques ». Et si des documents sont détruits nous engagerons une procédure en réparation.

Cela fait partie du patrimoine de l’Association.

La loi locale Alsace/Moselle est très précise en la matière.

Trop c’est trop :

On me reproche aussi d’avoir égratigné le règlement en mettant en ligne un dossier controversé par une frange minoritaire et décriée de l’ufologie et par 3 ou 4 individus à la moralité plutôt « souple ». Mais qu’on fait ceux qui ont tenté de faire un putsch dans notre association si on lit ce qui est écrit dans le règlement :

« Le réseau des Repas Ufologiques est en priorité un réseau d’amitié, d’échange et d’entraide. La polémique interne allant jusqu’aux critiques virulentes n’y est donc pas admise. En conséquence, chaque responsable s’engage à se soutenir mutuellement, à aider au bon fonctionnement de tous les repas. L’esprit d’amitié étant de rigueur, nous insistons sur le fait que chaque responsable de repas ne doit pas critiquer publiquement un autre repas. Ceci portant discrédit sur l’ensemble du réseau, des mesures peuvent être prises, après entrevue avec les personnes concernées, allant jusqu’à la fermeture du repas. La réputation des Repas Ufologiques étant l’œuvre de tous, il est important de la préserver ».

Cet écrit figurant dans le règlement est de la main même de Gérard LEBAT, et il a autorisé les deux fomenteurs de cette tentative de « coup d’état » dans leurs actes et à contrevenir à cette article du règlement, qu’il ne s’est pas gêné d’enfreindre lui même.

Ni les Membres de notre association, ni moi-même ne sommes aux ordres de Gérard. Il ne peut à sa convenance définir de la vie d’une association en jouant d’autorité au fondateur bafoué, en voulant remplacer untel par un autre et ainsi, n’ayant qu’un rôle de chargé de mission, décider à la place de tous ce qui est bon ou pas. Soit il a cédé la place, soit il ne l’a pas cédé, en l’occurrence il l’a bien cédée. Sa position de créateur du concept ne lui donne pas le droit d’agir de cette façon. C’est tout de même une honte. Les victimes ne sont pas forcément celles qui crient le plus fort.

Quand aux propos, comme quoi j’aurai dit que je serai « un patron » et que les Responsables de Repas « mes ouvriers » je les démens formellement. C’est le contraire que j’ai dit après avoir lu les prétentions de Monsieur Haÿs, qui voudrai faire passer un examen d’aptitude lors du recrutement des responsables de repas et qu’il a fait publié dans une revue spécialisée.

En tant que Président des Repas Ufologiques, je ne peux que remercier les bénévoles de bien vouloir s’investir dans notre association et nous prêter de leur temps et souvent de leur argent et contrairement a ce qui a été dit, je ne serai jamais leur patron et eux jamais mes ouvriers. Ils ne sont pas à l’usine et ne seront jamais obligé de pointer. C’est eux qui sont l’Association et pas moi. J’ai une certaine expérience associative et ce genre de crise est monnaie courante dans toutes les associations et pas seulement ufologiques, ne soyons pas plus parano que la moyenne. Je me suis interdit, durant cette période de crise, de prendre la moindre décision seul et j’en ai toujours référé au bureau. Alors ceux qui me traitent de dictateur sont d’une petitesse méprisante.

Certaines personnes physiques ou morales s’exposent à devoir répondre des propos diffamatoires qu’ils répandent ou soutiennent en les répétant, les propos méprisants répétés font figure d’injures et seront aussi pris en compte. Si je suis enclin à recevoir des critiques ou des reproches, je refuse de me faire insulter ou que l’on me prête des intentions malhonnêtes, surtout par des personnages qui ne savent rien faire d’autre que de critiquer. Ceux qui prétendent que j’ai commis des actes délictueux devront en apporter la preuve. Nous ne répondrons plus à aucune provocation mais les propos et les actes répréhensibles pourront avoir des conséquences sans aucun préavis.

Pour finir, cette affaire ne concerne que les membres de notre association et personne d’autre. Que ceux qui n’en font pas partie se mêlent de ce qui les regarde et nous laissent régler nos problèmes en interne. Plutôt que de raconter des bêtises sur internet qu’ils nous contactent pour avoir les vraies réponses.

Pour les participants au repas cela ne change rien quant à leur participation. Les objectifs, les principes et la déontologie des Repas Ufologiques restant inchangés. Je tiens encore à préciser que cette situation me navre certainement plus que quiconque. Les relations que j’avais avec Gérard étaient très proches et je ne peux que regretter ce qui se passe. Notre association a bien l’intention de perdurer. Une partie des démissionnaires et l’exclu ont été remplacés par cooptation lors de la dernière réunion du bureau. Je n’ai pas harcelé les responsables des Repas par téléphone comme cela a été fait par les protagonistes de ces problèmes.

Nous sommes désolés de vous importuner avec cette affaire qui n’a pas été engendrée par nous. Ce courrier est long mais il y a tant à dire qu’il fallait au moins cela.

Cordialement

Le président de l’association « Les Repas Ufologiques »
Christian COMTESSE

Publicités
Cet article, publié dans Brest, Paris, Strasbourg, Toulouse, [Archives], |info - Agenda|, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour La réalité des problèmes des Repas Ufologiques

  1. Ping : La réalité des problèmes des Repas Ufologiques (2) | LES REPAS UFOLOGIQUES

  2. Ping : Metz – Conférence de G.Lebat (Octobre 2011) | LES REPAS UFOLOGIQUES

  3. marias dit :

    Savez vous quant aura lieu les prochaines réunions de Paris la défense (de témoins de pan et d’ovnis) svp?????

    J'aime

  4. Christian COMTESSE dit :

    Notre association n’a plus de Repas Ufologique à Paris. Il est prévu d’en rouvrir un dans les mois a venir.

    J'aime

    • marias dit :

      Nous les témoins, nous qui travaillons, recherchons etc. Constituons des réseaux devrions être pris en considération par votre association si celle-ci était dans une réelle dynamique, et non embourbée dans des querelles intestines sans intérêt…Que les meilleurs gagnent!

      J'aime

      • Christian COMTESSE dit :

        C’est exactement ce que nous tentons de faire. Mais il vous faut reconnaitre que nous sommes plus victime dans cette histoire que responsable de ce qui a été fait.
        Vous vous apercevrez que notre dynamique n’est pas entachée mais qu’au contraire nous progressons dans le sens de l’information du public. Nous somme tout de même passé de 9 repas a 15 en 8 mois. Et ce n’est pas terminé.
        Mais peut être avez vous des idées a nous soumettre pour améliorer notre travail ?
        Nous ne sommes que des bénévoles et notre objectif n’est rien de moins que de faire de notre mieux avec les petits moyens que nous avons

        J'aime

      • marias dit :

        Je suis très étonnée par votre réponse, et surtout je m’interroge car je pensais avoir à faire à un collectif de plusieurs personnes, lors des repas, dont j’ai gardé les contacts pour leur intérêt ufologique, parlez vous au nom de ce collectif?

        J'aime

      • Christian COMTESSE dit :

        Je suis le Président de l’Association qui comprend tous les Repas Ufologiques en France, que vous trouverez sur ce site internet. Sachez que nos préoccupations vont vers les participants à nos Repas et nous sommes attentifs à leurs souhaits. Dans la mesure de nos moyens et de nos disponibilités nous tentons de les satisfaire.
        Si vous voulez plus de précisions je vous propose de me contacter ici : moliere57@wanadoo.fr.

        J'aime

  5. Albert Vogler dit :

    Les querelles au sein de l’association, les luttes de pouvoirs, les questions administratives, les désaccords de personnes, etc. ne m’intéressent pas et ne concernent pas le public.
    Je constate une chose : il n’y a plus de repas ufologiques à Paris.

    J'aime

    • Albert Vogler dit :

      Bonjour Serge,

      Merci pour votre réponse et pour votre investissement.
      Pour ma part, je regrette de ne pas avoir, pour des raisons professionnelles, la possibilité de m’impliquer directement dans l’organisation de ce type d’événements.
      Concernant le lieu, la Défense avait l’avantage d’offrir un endroit à la croisée de nombreux axes (routiers, métro, RER) qui permettait à un public nombreux de venir assez facilement d’un peu partout. Paris intra muros est moins facile d’accès (stationnement, circulation…).

      Mais merci encore pour vos efforts, que j’espère couronnés de succès très bientôt.

      J'aime

  6. Christian COMTESSE dit :

    En effet cela ne regarde personne. Mais dans un soucis de vérité face aux dénégations dont nous sommes victimes il était important que nos participants soient informés de la situation réelle.
    Nous ne sommes pas mon plus une entreprise de prestation de services et s’il n’y a plus de Repas Ufologiques a Paris il ne tient qu’a vous d’en ouvrir un, vous disposerez de toutes l’aide possible. Contactez moi, nous pourrons en parler.

    J'aime

  7. Yann dit :

    Bonjour, j’espère que vous nous tiendrez au courant quand ça réouvra sur Paris, car c’était vraiment très intéressants comme repas. Bon courage dans votre combat en tout cas.

    J'aime

  8. Christian COMTESSE dit :

    Merci et sachez que nous ne baisserons pas les bras.

    J'aime

  9. Clovis. dit :

    Bonjour à Toutes & Tous,
    Je viens de parcourir nombre de page de ces repas auxquels je n’ai jamais assisté. J’avais espoir en cette année d’assister à un de ces repas, mais je lis avec déception que comme en bon nombre de chose, un grain de sable de mésentente, contrarie ce déroulement en notre capitale.
    Alors que les autres villes de France semblent être dans un courant ascendant, Paris subit son problème majeur, ce « parisianisme d’égo » et force ses participants à pâtir d’une indisposition interne.

    Meilleure santé à toutes et tous, en espérant que ces repas reprennent au profit d’une majorité de passionnés.

    Clovis.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s